CIRCEE
Centre d’Information, de Recherche et de Consultation sur les Expériences Exceptionnelles

Categories

Accueil > Actualités > Articles sur les expériences exceptionnelles au congrès d’Utrecht

Actualités
20 février 2010

Articles sur les expériences exceptionnelles au congrès d’Utrecht

Le congrès organisé à Utrecht en 2008 fut l’occasion de faire le bilan des recherches portant sur une approche scientifiques des expériences dites paranormales. Parmi les spécialistes qui ont participé, les psychologues Christine Simmonds-Moore, de l’Université Liverpool Hope, et Martina Belz, de l’Université de Bern, ont réalisé des travaux très instructifs sur les expériences exceptionnelles.

Simmonds-Moore a concentré son propos sur les variables associées à la personnalité qui pouvaient jouer un rôle dans la survenue d’expériences exceptionnelles spontanées. En se basant à la fois sur les données de la psychologie et sur celles des neurosciences, elle dégage le concept clef de « perméabilité des frontières » (boundary thinness) qui parvient à synthétiser de nombreuses variables pertinentes. Ainsi, certaines personnes auraient une « tendance aux anomalies » (c’est-à-dire aux expériences exceptionnelles mais aussi parfois aux performances à des tâches psi) parce que les matériaux dans leur subconscient jailliraient plus facilement dans leur conscience.

JPEG - 21.4 ko
Dr. Simmonds-Moore

Martina Belz fait une synthèse de son livre Aussergewöhnliche Erfahrungen (Belz, 2008) en exposant un modèle des expériences exceptionnelles reposant sur une importante expérience clinique et des recherches psychologiques universitaires. Ce modèle brille par sa clarté, sa rigueur, et son usage de données précieusement récoltées au Service de consultation pour personnes vivant des expériences exceptionnelles à l’IGPP (Allemagne). Il classe les expériences exceptionnelles selon leur description phénoménologique et non plus leur interprétation thématique. Les patterns les plus souvent rencontrés sont identifiés et leurs différences sont mises en évidence. Le rapport de ces expériences avec la psychopathologie fait l’objet d’une analyse critique à partir des catégories diagnostiques dominantes. Des propositions sont faites sur le plan clinique dans le cadre de thérapies fondées empiriquement. Dans sa conclusion, Belz propose pour ce champ le nom plus approprié de « psychologie clinique des expériences exceptionnelles » pour les raisons suivantes :

JPEG - 26.9 ko
Martina Belz

« Ce nom s’ajuste mieux avec les modèles pleinement dimensionnels dans le contexte de la santé psychologique qui sont actuellement discutés qu’avec les systèmes de classification classiques. Un autre avantage important est que ce label laisse en suspens le jugement sur la possible nature paranormale de l’expérience. Comme nous l’avons vu plus haut, les expériences exceptionnelles sont basées sur des récits rétrospectifs et le jugement subjectif de celui qui les vit, avec tous les problèmes connus à ce sujet, et les individus ont une large gamme d’expériences non classifiables pour lesquelles ils ont besoin de compréhension et de stratégies d’ajustement. Cette compréhension ouvrira le champ à la fois aux cliniciens qui ont une attitude ouverte mais aussi à ceux qui sont sceptiques par rapport au paranormal. Indépendamment de leur vision du monde, ils pourront recevoir les personnes vivant ces expériences et qui ont besoin d’aide et de conseils. Si nous pouvons offrir une approche qui ne requiert pas une certaine vision du monde ou un système de croyance en particulier, mais qui soit utile pour tout expert avec un esprit ouvert, nous arriverons mieux à faire progresser ce champ et à aider ceux qui en ont réellement besoin. » (Belz, 2009, p. 355)

Voici maintenant les références pour les articles de Simmonds-Moore et Belz ainsi qu’une traduction d’un extrait de leur introduction :

Variables de personnalité dans la recherche psi spontanée : contextualiser le concept de frontière dans sa relation aux phénomènes psi spontanés.

L’idée d’une personnalité encline aux anomalies est non seulement attirante mais soutenue par les littératures mainstream (psychologie et neurosciences) et parapsychologique. Cette idée implique qu’en sachant les résultats d’un individu à une certaine batterie de questionnaires sur la personnalité, on peut prédire la probabilité que cette personne vive et relate des phénomènes psi spontanés. Cet article présente et évalue l’impact des expériences exceptionnelles sur le plan de la « perméabilité des frontières » (boundary thinness) [...]

Simmonds-Moore, C. (2009). Personality variables in spontaneous psi research : contextualizing the boundary construct in its relationship to spontaneous psi phenomena. In C. Roe, W. Kramer, & L. Coly (Eds.). Utrecht II Charting the future of parapsychology, Proceedings of an international conference held in Utrecht, The Netherlands, october 16-18 2008 (pp. 151-215). New York : Parapsychology Foundation & Het Johan Borgmanfonds Foundation.

Parapsychologie clinique : implications d’aujourd’hui, applications de demain.

La relation entre les expériences extraordinaires ou exceptionnelles (ExE) spontanées et la psychopathologie a été reconnue comme problématique depuis les premiers jours de la recherche psychique et le champ est toujours sous le coup de controverses aujourd’hui. La question de savoir si les ExE sont surtout des symptômes de psychopathologies qui sont seulement expliqués de façon paranormale par la personne et/ou son environnement, ou bien si ces expériences se basent sur d’authentiques processus paranormaux reste une question irrésolue au cœur d’un débat entre scientifiques, chercheurs en clinique et personnes vivant ces expériences. La réponse à cette question ne va aucunement de soi, ni pour les sciences cliniques ni pour les individus qui cherchent de l’aide et du soutien pour comprendre ces expériences et faire face à leurs conséquences. [...]

Belz, M. (2009). Clinical parapsychology : Today’s implications, Tomorrow’s applications. In C. Roe, W. Kramer, & L. Coly (Eds.). Utrecht II Charting the future of parapsychology, Proceedings of an international conference held in Utrecht, The Netherlands, october 16-18 2008 (pp. 326-362). New York : Parapsychology Foundation & Het Johan Borgmanfonds Foundation.


Warning: mysql_query(): Unable to save result set in /home/circee/www/ecrire/req/mysql.php on line 193