CIRCEE
Centre d’Information, de Recherche et de Consultation sur les Expériences Exceptionnelles

Categories

Accueil > Actualités > "Ils n’osent pas en parler" - Les thérapeutes face aux expériences (...)

"Ils n’osent pas en parler" - Les thérapeutes face aux expériences exceptionnelles

Elizabeth Roxburgh (sur la photo avec Renaud Evrard) et Rachel Evenden, deux chercheuses du Centre d’étude des processus psychologiques anomaux (CSAPP) de l’Université de Northampton ont sondé huit thérapeutes, en cherchant à comprendre, par une approche qualitative, ce qu’ils faisaient avec leurs patients qui vivaient des expériences exceptionnelles. Les conclusions de l’étude confortent tout à fait l’approche que nous avons à CIRCEE quant à la nécessité d’explorer la signification de ces vécus avec ceux qui consultent, plutôt que d’en imposer une, tout en ayant accès à des informations précises et fiables à ce sujet.

Résumé

‘Ils n’osent pas en parler’ : expérience des thérapeutes travaillant avec des clients qui rapportent des expériences anormales

Objectifs : Le but de cette étude était d’explorer les expériences des thérapeutes ayant travaillé avec des clients qui rapportent des expériences anormales (AEs) afin de voir comment ils ont géré de telles expériences en séance, les implications pour la pratique thérapeutique ainsi que pour la formation. Une AE est définie comme "une expérience peu commune (comme la synesthésie) ou qui, bien que vécue par un nombre significatif de personnes (comme les expériences relatives au psi), est considérée comme déviante par rapport à l’expérience ordinaire ou par rapport aux explications généralement acceptées de la réalité selon la vision de la science mainstream occidentale".
Design : Une approche qualitative a été choisie comportant des entretiens semi-directifs et une analyse des retranscriptions d’entretiens suivant une analyse thématique inductive.
Méthode : Des entretiens semi-directifs en face-à-face ont été menés auprès de huit thérapeutes ayant travaillé avec au moins un client qui avait fait état d’une AE.
Résultats : Quatre thèmes ont été établis à partir des données auxquels un titre a été donné en utilisant les termes des participants : ‘prendre le pouls’, ‘exploration pas explication’, ‘c’est spécial mais ce n’est pas unique’ et ‘un homme averti en vaut deux’
Conclusions : Les participants ont eu le sentiment que leurs clients appréhendaient de dévoiler leurs AEs, ce qui semblait être le résultat d’une stigmatisation liée aux peurs qu’ils avaient quant à l’interprétation qui pourrait être faite des AEs par la société en général et par des cliniciens en particulier. Les résultats montrent qu’il est important pour les thérapeutes d’explorer la signification des AEs avec les clients, plutôt que d’en imposer une, et d’avoir accès à des informations précises et fiables concernant les AEs.

Abstract

‘They daren’t tell people’ : therapists’ experiences of working with clients who report anomalous experiences

Objectives. This study explored the experiences of therapists who have worked with clients reporting anomalous experiences (AEs) to consider how they addressed such issues in therapy sessions. An AE is defined as ‘an uncommon experience (e.g. synesthesia) or one that, although it may be experienced by a significant number of persons (e.g. psi experiences), is believed to deviate from ordinary experience or from the usually accepted explanations of reality according to Western mainstream science’. Method. Semi-structured face-to-face interviews were conducted with eight therapists who had worked with at least one client who had reported an AE in therapy. An inductive thematic analysis was conducted on transcripts. Results. Four themes were derived from participants’ data, which were labelled using short participant extracts : ‘Testing the waters’, ‘Exploration not explanation’, ‘It’s special but it’s not unique’ and ‘Forewarned and forearmed’. Conclusions. Participants felt that clients were apprehensive about disclosure of AEs due to fears about how AEs might be interpreted. Findings highlight the importance of therapists exploring the meaning of AEs with clients, rather than imposing an explanation and having access to accurate and reliable information about AEs.

Roxburgh, E.C., Evenden, R.E. (2016). ‘They daren’t tell people’ : therapists’ experiences of working with clients who report anomalous experiences. European Journal of Psychotherapy and Counseling.


Warning: mysql_query(): Unable to save result set in /home/circee/www/ecrire/req/mysql.php on line 193