CIRCEE
Centre d’Information, de Recherche et de Consultation sur les Expériences Exceptionnelles

Categories

Accueil > Ressources > Articles > Mémoire sur la paralysie du sommeil

Mémoire sur la paralysie du sommeil

Florence Berger est psychologue clinicienne. En 2004, elle a réalisé un mémoire sur le phénomène de la "paralysie du sommeil" en s’appuyant sur l’ethnopsychiatrie, la psychanalyse et la psychologie anomalistique. Pour ce travail, elle a effectué un appel à témoins auquel 200 personnes ont répondu. Il y a peu de travaux en français sur ce phénomène, aussi, même s’il ne rend pas compte de la dernière décennie de recherches, nous remercions l’auteur de nous laisser diffuser son travail.

Extrait de l’introduction

« "L’invincible sommeil m’a saisi, suivi bientôt de l’atroce réveil.. et je sens aussi que quelqu’un s’approche de moi, me regarde, me palpe, monte sur mon lit, s’agenouille sur ma poitrine me prend le cou entre ses mains (…). Moi je me débats, lié par cette impuissance atroce, qui nous paralyse dans les songes ; je veux crier, - je ne peux pas ;- je veux remuer, - je ne peux pas ; - j’essaye avec des efforts affreux, en haletant, de me tourner, de rejeter cet être qui m’écrase et qui m’étouffe, - je ne peux pas !"
Guy de Maupassant. Le Horla. 1887. »

Cette minutieuse et vivante évocation, extraite de la nouvelle fantastique bien connue de Maupassant, ouvre la porte sur le sujet de ce travail. Son héros nous servira de guide, et nous suivrons presque pas à pas ses interrogations sur le phénomène effrayant qui l’étreint chaque nuit.

Partant de cette description, le plan suivra les interrogations et les recherches que j’ai effectuées, comme le héros de la nouvelle. J’ai rapidement été confrontée à un problème de mot, d’absence de mot. Cette absence de mot dans notre langue a des conséquences évidentes sur le vécu des témoins, et aussi sur la fabrication de ce mémoire.

Dans un premier temps, je me suis donnée pour tâche de retrouver dans la littérature, des évocations semblables, de façon à pouvoir en faire la phénoménologie et la terminologie. Il existe peu d’études consacrées à ce phénomène, et la confusion règne lorsqu’il s’agit de le nommer et d’en distinguer précisément les traits. Au terme de cette partie, apparaîtront déjà deux façons de considérer l’expérience : celle du monde occidental, dont les définitions décrivent des symptômes physiologiques, et celle des multiples traditions qui ont conservé dans leur terminologie et leur description les êtres attaquant le dormeur.

Munie des éléments qui caractérisent précisément ce phénomène, je fais un retour dans l’Histoire pour en retrouver la trace, et ceci constituera la deuxième partie. Les chemins sur lesquels ce phénomène a laissé des noms différents sont ceux de la médecine, de la religion, et des croyances populaires. Les nombreuses transformations que l’on constate le rendent difficilement saisissable en une unique définition. D’Ephialtes au cauchemar, en passant par les incubes, c’est au carrefour du XIXème siècle, que le terme de "paralysie du sommeil" apparaît pour désigner ce phénomène en Occident. Dans cette partie historique, j’ai souhaité redonner à la paralysie du sommeil ses ancêtres, ses êtres perdus dans un glissement de sens du mot cauchemar. Glissement intervenu au cours de l’élaboration de la théorie psychanalytique...

- Pour lire le mémoire en intégralité, cliquez ici (PDF).

PDF - 494 ko
Florence Berger - Mémoires sur la paralysie du sommeil



- Pour lire l’intégralité des témoignages recueillis, cliquez ici (PDF).

PDF - 284.3 ko
Florence Berger - Témoignages de paralysie du sommeil

Warning: mysql_query(): Unable to save result set in /home/circee/www/ecrire/req/mysql.php on line 193